La bonne stratégie pour faire « échec à l’infection »

(Cet article est paru dans les DNA du 29/11/2015)

Vendredi 20 novembre, le Club d’Échecs de Haguenau et l’Équipe Opérationnelle d’ (EOH) de l’hôpital ont uni leurs efforts pour une campagne d’information intitulée « Échec à l’ ».

Un jeu d’échecs géants était installé dans le hall de l’hôpital. Une façon originale de sensibiliser le public aux efforts consentis quotidiennement par les professionnels de santé pour combattre les infections nosocomiales. Document remis

Un jeu d’échecs géants était installé dans le hall de l’hôpital. Une façon originale de sensibiliser le public aux efforts consentis quotidiennement par les professionnels de santé pour combattre les infections nosocomiales. Document remis

 

La démarche est pour le moins originale pour informer les professionnels, les usagers et les visiteurs. Le hall de l’hôpital accueillait un échiquier géant et une dizaine d’échiquiers apportés par le club. D’un côté l’EOH présentait le projet aux visiteurs, en parallèle les membres de l’association proposaient des parties d’échecs ou une initiation au maniement des pièces.

Pour l’équipe d’hygiène, la lutte contre les infections nosocomiales fait appel à de nombreux acteurs et une globale doit être élaborée et mise en œuvre au sein de l’établissement pour gagner. Comme le joueur d’échecs, l’EOH et les professionnels de santé avancent leurs « pièces » pour maîtriser chaque et remporter la partie pour la sécurité du patient.

Chaque pièce représente une mission
L’hygiène hospitalière fait aisément le lien entre les pièces du jeu et les outils de l’hygiène. « À chaque pièce, nous attribuons une mission dans le domaine de la des infections », explique les professionnels du centre hospitalier. Ainsi « le pion » (le plus représenté sur l’échiquier) a naturellement pour mission la désinfection des mains par friction avec une solution hydro-alcoolique. « La Dame » par son omniprésence et sa grande mobilité représente ce que l’on appelle les « précautions standard », c’est-à-dire l’ensemble des mesures d’hygiène que les professionnels mettent en œuvre pour tous les patients. « Le Roi » ajoute la mesure barrière supplémentaire nécessaire à la de certaines infections contagieuses, comme le masque lors d’une grippe par exemple. « La Tour » veille naturellement sur la qualité de l’environnement, « le Cavalier » et « le Fou » peuvent être associés à la qualité des soins et au bon usage des antiseptiques.

Des cadeaux pour les participants
L’opération a permis à une trentaine de personnes de jouer aux échecs, de discuter avec les membres du club ou de découvrir quelques-unes des subtilités du jeu. Parallèlement, les personnes qui n’avaient que trop peu de temps pour une partie pouvaient vérifier la qualité de l’usage des solutions hydro-alcooliques pour la désinfection des mains et discuter « risque infectieux » avec l’EOH. Des cadeaux offerts par des commerçants ont été remis aux participants. Deux jeux d’échecs offerts ont été remis aux animatrices de « la salle de jeu » du service de pédiatrie de l’hôpital.

Pour les organisateurs, l’opération est un succès et sera à nouveau proposée l’année prochaine.

DNA bandeau